« Michel Keymolen : un parcours autour de la lumière ... »

 

WhatsApp Image 2022-11-04 at 10.15.17-2.jpeg

Passionné depuis l’enfance par le dessin, la lumière, la couleur; j’ai choisi d'étudier l'Architecture d'intérieur à l’Institut St Luc de Bruxelles , la photographie à l'Ecole de Bruxelles, et la sculpture à Atelier 340 à Jette.

​J’ai abordé la Peinture il y a plus de 35 ans en fréquentant l’atelier de feu Henri Van Eepoel, l’atelier de Hughes Renier, les ateliers d’Etyen Wery et Mireze Aerts à l’Ecole des Arts d’Uccle et l’atelier de Patrick Michiels en Peinture Monumentale.

​Je considère la peinture comme expression de soi, de soi comme individu, comme confrontation, comme exutoire. C’est un engagement, un combat édifiant !

​Je peins par plaisir , par conviction. J’y puise à la fois la sérénité, le calme, la sobriété et à la fois l’action, le lâcher-prise, la liberté d’expression, où Il faut juste être en accord avec soi-même, juste s’écouter.

VU DANS LA PRESSE

« Wolvendael Magazine » numéros 611, 612 et 620 -
articles signés Stève Polus

Extrait de la revue « Le courrier du bois »

Article extrait du magazine « Brussels Designers Week-end »

« Démesure du geste dans la fragilité de la matière : la mise en abîme de son geste emporte la matière, la couleur, la peinture. Lorsque le pinceau immaculé, lourd, déséquilibre les densités des formes et figures, l’eau transporte… l’image s’installe presque immédiatement et puis dans l’accomplissement, dans le cours un rythme fort comme une respiration violente s’impose. 

 

Apparitions, disparitions pour laisser place à la peinture et à elle seule. Peu importe les thèmes que Michel Keymolen aborde, c’est le contenu qui émerge - l’image rappelle, la peinture révèle dit Arikha -

Je regarde Michel, il ressemble à un funambule en équilibre parfait vacillant à chaque souffle, il peint… ».

Mireze Aerts